Vignette - Bienvenue sur le site du Contrôle Technique Automobile de Tournefeuille

Bienvenue sur le site du Contrôle Technique Automobile de Tournefeuille

Bienvenue sur notre nouveau site Internet!     Depuis le 2 janvier 2009, Marc Gayraut, nouveau propriétaire du Contrôle Technique de ...

Lire la suite ...

Savez-vous que la moitié des véhicules soumis à contre-visite auraient pu l’éviter en effectuant l’une des 7 vérifications clés qui vont suivre ?

Qu'est-ce qu'une contre-visite?

C'est un second examen nécessaire pour vérifier si les points défectueux détectés lors de la visite initiale, ont été réparés. A la suite de votre visite initiale, un délai maximal de 2 mois vous est octroyé pour effectuer les réparations et représenter votre véhicule à la contre-visite. Passé ce délai, une nouvelle visite technique complète est obligatoire.

Conseils:

  • N'attendez pas le dernier jour pour faire votre contre-visite: si certains points ne sont pas conformes, vous n'aurez pas de délai supplémentaire. Pensez également que certaines pièces peuvent demander un délai d'approvisionnement chez votre réparateur.
  • En plus de la carte grise, le procès-verbal de la visite initiale doit être présenté au contrôleur.

Comment l'éviter?

Attention, les conseils qui vont suivre ne concernent que les défauts qui, statistiquement, entraînent le plus souvent une contre-visite et qui sont simples à vérifier.

1. IMMATRICULATION

Les plaques d’immatriculation avant et arrière doivent être bien fixées, lisibles et sans aucune détérioration. Attention, seules les plaques réglementaires sont acceptées : avec des caractères « bâtons » noirs sur fond jaune ou blanc à l’arrière et sur fond blanc à l’avant. Si vos plaques ont été posées avant le 1er janvier 1993, les caractères blancs sur fond noir à l’avant et à l’arrière sont acceptés.

2. PNEUMATIQUES & ECHAPPEMENT

Vérifiez vos pneus. Ils sont anormalement déformés (déchirures, hernies, usure irrégulière...) ? La profondeur des rainures de la bande de roulement est inférieure à 1,6 mm ? Alors n’hésitez pas à les changer et rappelez-vous que les deux pneus d’un même essieu doivent être de structure et marque identique.

Pour mesurer la profondeur d’un pneu, prenez une pièce de 5 centimes d’euro et placez-la verticalement, dans une rainure centrale de votre pneu. Si les branches des étoiles qui entourent le visage de Marianne sont visibles c’est qu’il est temps de les changer !

Quant à votre pot d’échappement, il ne doit pas être percé et bien fixé.

3. VISIBILITE

Vérifiez votre pare-brise. S’il a une fissure qui déborde d’un cercle de 30 cm de diamètre, vous devez le remplacer.

Vos rétroviseurs intérieurs et extérieurs doivent être en bon état et bien fixés.

Vérifiez également le bon fonctionnement de vos essuie-glaces.

4. ECLAIRAGE ET SIGNALISATION

Vérifiez le bon fonctionnement de l’ensemble de vos feux :

  • les feux de croisement
  • les feux de route
  • les feux de position (avants et arrières)
  • les feux de stop
  • les clignotants (avants et arrières)
  • le signal de détresse, dit « warning » ou la présence du triangle de pré-signalisation si le véhicule n’a pas de « warning ».

N’hésitez pas à changer une ampoule grillée ou à réparer un phare cassé avant de passer le contrôle.

Vérifiez également :

  • le 3e feu de stop
  • l’éclairage de la plaque arrière
  • et les catadioptres arrière et latéraux.

Enfin, contrôlez que votre klaxon fonctionne bien.

5. FREINAGE

Faites remplacer vos plaquettes et vos disques de freins s’ils sont usés. Si récemment vous avez constaté, lors de freinages appuyés, que votre véhicule se déporte sur la gauche ou sur la droite, cela est le signe de freins en mauvais état et déséquilibrés. Si vous en avez la possibilité, faites vérifiez vos plaquettes et vos disques de freins par un professionnel de la réparation automobile qui pourra vous indiquer s’il vous faut les changer.

Vérifiez également le niveau du liquide de frein dans le réservoir.

6. STRUCTURE ET CARROSSERIE

Vérifiez la bonne ouverture et fermeture (intérieure et extérieure) de toutes les portes, du capot, du coffre et des hayons. En cas de non ouverture du capot moteur, le contrôle risque de ne pas être réalisé ce qui impliquerait une nouvelle visite complète.

La carrosserie ne doit comporter aucune partie saillante, c'est-à-dire une partie modifiée volontairement ou par accident et susceptible de blesser un tiers.

7. HABITACLE

Vérifiez que toutes les ceintures de sécurité fonctionnent bien, y compris le réglage de hauteur, et soient bien fixées.

Assurez-vous par ailleurs que tous les sièges soient correctement fixés. Si vous possédez un siège bébé, nous vous conseillons de l’enlever avant de venir passer votre contrôle technique.